Anatomie coronaire

Les artères coronaires naissent à la base de l'aorte et se divisent en deux parties : un réseau coronaire gauche et un réseau coronaire droit.

 

 

 

Le réseau coronaire gauche

 

  • Le réseau coronaire gauche prend naissance dans le sinus de Valsalva antérogauche. Sa partie proximale est appelée tronc commun (TC) qui lui se divise en deux artères, l'artère interventriculaire antérieure (IVA) et l'artère circonflexe (CX)
     

L'IVA chemine le long du sillon interventriculaire antérieur jusqu'à la pointe du ventricule gauche (l'apex). A ce niveau, elle peut s'anastomoser avec l'IVP (artère interventriculaire postérieure) de la coronaire droite. Ses branches sont dites "septales" qui irriguent les 2/3 antérieurs du septum et "diagonales" qui irriguent la face antérieure du ventricule gauche.L'IVA est divisée en 3 parties : l'IVA proximale ou IVA 1, depuis le TC jusqu'à la 1ère septale, l'IVA moyenne ou 2, entre la 1ère septale et la 2ème diagonale, et enfin l'IVA distale ou 3, à partir de la 2ème diagonale.

 

 

Anatomie IVA

Anatomie détaillée de l'artère interventriculaire antérieure (IVA)

 

L'artère circonflexe (CX) chemine dans le sillon auriculoventriculaire gauche et se termine près de la croix du coeur (crux) où elle peut s'anastomoser avec l'artère retroventriculaire gauche (RVG) de la coronaire droite. Ses branches sont dites "marginales" qui irriguent la face latérale du ventricule gauche et "auriculaires" qui irriguent l'oreillette gauche. 

La CX est divisée en deux parties : la CX I ou proximale, située entre le TC et la 1ère marginale, et la CX II ou distale, à partir de cette marginale.

 

Anatomie CX

Anatomie de l'artère circonflexe                                    

Réseau coronaire gauche
Réseau coronaire gauche

  

N.B : lorsque les branches marginales sont nombreuses (de 2 à 4), elles sont "numérotées" en ordre croissant depuis le TC

  

Réseau CX avec les marginales

 

 

Réseau CX avec les marginales

 

Particularité de la trifurcation du tronc commun : parfois, le TC peut être trifurqué, avec la présence d'une artère "bissectrice" qui comme son nom l'indique se projette comme une véritable bissectrice entre l'IVA et la CX. Elle est en position diagonale ou marginale selon le territoire qu'elle va vasculariser.

 

 Trifurcation du tronc commun  
 

Trifurcation du tronc commun

 

  

Le réseau coronaire droit

 

Ce réseau comporte

 

  • un segment 1, court et horizontal, depuis l'ostium jusqu'au genou supérieur. L'artère du noeud sinusal prend naissance dans cette portion de l'artère.

 

  • un segment 2, long et vertical, depuis le genou supérieur jusqu'au genou inférieur. Dans cette portion de l'artère, on retrouve souvent une artère marginale dite "marginale du bord droit" qui irrigue la face antérieure du ventricule droit (cf "anomalies - bifurcation haute de la crux")

 

  • un segment 3, depuis le genou inférieur jusqu'à la bifurcation IVP-RVG, encore appelé crux ou croix du coeur

 

  • une artère interventriculaire postérieure (IVP)

 

  • une artère rétroventriculaire gauche (RVG) avec des branches dites "diaphragmatiques" ou "postérolatérales"

 

Réseau coronaire droit

  

Cas particulier : dans les anatomies à dominance gauche (réseau gauche developpé), l'artère coronaire droite est peu developpée, dite "hypoplasique"

  

Exemples de deux artères coronaires droites peu développées, "hypoplasiques"

 

Les anomalies ou variantes anatomiques 

Les anomalies de naissance

 

Anomalie de naissance CX

 

Anomalie de naissance de cette artère circonflexe qui naît du sinus droit.

A noter qu'elle reprend l'artère coronaire droite et la visualisation de deux stents implantés dans l'IVA

 

 

 

Anomalie de naissance de l'IVA  

 Naissance anormale de l'IVA qui naît de la CD

 

  

Anomalie de naissance

Anomalie de naissance du réseau gauche qui naît de la coronaire droite. A noter l'absence d'artère circonflexe 

 

 

 

 

Anomalie de naissance Anomalie de naissance
 

 

Anomalie de naissance des artères coronaires notamment CX qui naît de la CD

 A noter une CD hypoplasique (peu développée) et une anatomie atypique de l'IVA 

  
 

  

- la bifurcation haute de la crux

 

Variante anatomique CD

 

Variante anatomique de la CD avec une crux qui naît à hauteur de la fin du segment 2

 

Autre variante avec une branche marginale très développée qui semble remplacer une RVG inexistante

  

- L'absence de tronc commun ou réseau gauche en canon de fusil

 

Réseau coronaire gauche en canon de fusil, avec absence de tronc commun

A gauche, le cathéter se retrouve séléctif dans l'artère CX

A droite, le cathéter se retrouve sélectif dans l'IVA

  

Les fistules artério-veineuses : les fistules coronaropulmonaires sont rares et concernent en règle générale une communication entre la coronaire droite et l'artère pulmonaire. Elles peuvent être développées à partir de la coronaire droite ou de l'IVA.

 

Fistule CD vers l'AP

 Fistule coronaro-pulmonaire (de la coronaire droite vers l'AP)

Fistule coronaro-pulmonaireFistule coronaro-pulmonaire

 Le  diagnostic de fistule coronaro-pulmonaire a été confirmée au coro-scanner

 

Fistule IVA vers l'AP

On retrouve cette même anomalie sur le réseau gauche, depuis l'IVA vers l'AP

  

Les dolicho ou méga-artères, caractérisées par une dilatation de la paroi

 

Dolicho-artères CX (à gauche) et CD (à droite)

  

TC et IVA anevrismales

 

TC et IVA anevrismales

 

  

Les ponts musculaires myocardiques ou "milking" : les artères coronaires ont normalement un trajet épicardique, mais certaines d'entre elles peuvent avoir une partie de leur trajet intramyocardique

Ce segment coronaire est entièrement entouré de myocarde, avec un aspect coronarographique de retrécissement systolique. Cette anomalie (0,5%) concerne soit l'IVA, une diagonale, une marginale ou une IVP

 

Pont musculaire IVA distale

 Pont musculaire typique IVA distale