L'histoire de l'angioplastie coronaire

Du ballon au stent actif...

En 1964, dans un article dans Circulation, Charles Dotter, radiologue américain et "père de la radiologie interventionnelle" et Melvin Judkins décrivent la technique de recanalisation des artères périphériques en enfilant successivement des cathéters d'un diamètre toujours plus important. La première angioplastie percutanée transluminale fut effectuée par Dotter au niveau de l'artère poplitée chez une jeune patiente atteinte de gangrène. 

 

 

 

 

 

 

C'est cependant, dans les années 70 que l'angioplastie prit véritablement son essor, suite aux travaux d'un cardiologue allemand Andreas Gruentzig qui met au point la technique de dilatation par ballonnet.

 

Il s'inspira de la technique de Dotter pour imaginer le concept, travaillant en étroite collaboration avec un radiologue allemand, le Dr Eberhardt Zeitler (Nuremberg).

 
Ballon utilisée pour la 1ère angioplastie periphérique (1974)  

Ballon utilisé pour la 1ère angioplastie périphérique (1974) réalisée par Gruentzig

 Retrouvez quelques images inédites de la 1ère angioplastie transluminale périphérique réalisée par Charles Dotter

 

 

L'équipe d'Andreas Gruentzig, après les succès obtenus au niveau des artères iliaques, fémorales et poplitées, s'attaqua avec succès à d'autres artères, notamment aux artères coronaires (1977) et rénales (1978).

  

Lors du congrès americain de l'AHA (American Heart Association) en novembre 1976, Gruentzig, de l'hôpital universitaire  de Zurich, présente un poster décrivant le principe de l'angioplastie coronaire réalisée...sur un chien.

 

Le concept était accueilli par un certain pessismisme de la part des participants ; pas grand monde ne crut en lui, excepté le Docteur Richard Myler de San Francisco.

 

Congrès de l'AHA (1976)

 

Mars 1977

 

    1er symposium périphérique de Nuremberg (1977)   1er symposium périphérique de Nuremberg (1977)

 

Gruentzig, Myler, Zeitler et Dotter se retrouvent à  Nuremberg lors du 1er IAS (International Angioplasty Symposium) - 40 invités... et la liste des 10 centres qui réalisaient les angioplasties périphériques. 

 

Mai 1977 

Dr Andreas Gruentzig, en compagnie du Dr Richard Myler, effectue la première angioplastie coronaire par ballonnet en per-opératoire au bloc opératoire de l'hôpital Saint Mary de San Francisco. 

16 septembre 1977

Andreas Gruentzig réalise la première angioplastie coronaire par voie percutanée à l'hôpital universitaire de Zurich.

  

1ère ACT

 A : coronarographie réalisée le 14 septembre 1977 montrant une sténose de l'IVA proximale 

B : résultat après angioplastie au ballonnet de la première artère coronaire bénéficiant de cette technique

 C : résultat angiographique 1 mois après 

 

Maria Schlumpf La table de cuisine 1er cathéter d'angioplastie coronaire

La fameuse table de cuisine du Dr Gruentzig sur laquelle fut fabriqué le premier ballon d'angioplastie coronaire

A gauche, l'assistante du Dr Gruentzig, Maria Schlumpf

 

1er cathéter d'angioplastie utilisé par Andreas Gruentzig pour réaliser la première angioplastie. 

Le système monorail n'existait pas, le guide et le cathéter avec le ballonnet ne faisaient qu'un!

 

1978

La 2ème angioplastie coronaire fut réalisée sur un....tronc commun!!! Elle fut l'oeuvre du Dr Kaltenbach de Francfort

  

2ème ACT   Cath'Lab du Dr Kaltenbach 

A gauche, l'image de la sténose du tronc commun avant l'angiopastie de cette lésion réalisée par le Professeur Kaltenbach (Francfort). Ce fut une 2ème mondiale après celle réalisée par Gruentzig à Zurich quelques mois plus tôt. A côté, l'ECG avant et pendant la procédure

A droite, la salle de cathétérisme du professeur Kaltenbach à l'hôpital universitaire de Francfort. A l'époque bien sûr, l'arceau n'existait pas.

  

 

1er Mars 1978 

Dr Myler réalise la première ACT aux Etas-Unis.

 

7 janvier 1979

Dr Guermonprez (Versailles) réalise la première angioplastie coronaire en France.

 

1ère ACT en France 

Lésion IVA proximale de cette patient de 48 ans, bénéficiant de la première angioplastie en France

Résultats pendant et après la procédure

Contrôle à deux mois, ne montrant aucune resténose au site de dilatation

  

Les premiers congrès consacrés à l'angioplastie coronaire

  

3ème congrès de Francfort Dernier congrès de Gruentzig à Zurich Dernier meeting de Zurich

Février 1978, Francfort

3ème congrès international dédié à l'angioplastie coronaire

Andreas Gruenztig y présente les 8 premières angioplasties coronaires réalisées au monde, 6 ont eu lieu à Zurich, 2 à Francfort  

 Août 1980

Dernier meeting de Gruentzig à Zurich avant de partir à Atlanta

Tableau récapitulatif des 818 dilatations coronaires effectuées jusqu'alors.

A noter les 170 réalisées par Andreas Gruentzig

et les 31 de Jean Marco à Toulouse

Photographie des participants à ce dernier meeting                      de Gruentzig

On y retrouve tout le gratin de la cardiologie interventionnelle : Andreas Gruentzig, Charles Dotter, Melvin Judkins et Mason Sones

 

1985 : l'année noire pour le monde de la cardiologie interventionnelle

 

Gruentzig, quelques jours avant la tragédie

Photographie d'Andreas Gruentzig prise quelques jours avant le crash de son avion qui lui coûta la vie le 27 octobre.

L'année 1985 fut une année noire pour le monde de la radiologie interventionnelle avec la perte dans la même année de 3 autres grands pionniers :

Charles Dotter, Melvin Judkins et Mason Sones 

 

28 Mars 1986

Le  Dr Jacques Puel (Toulouse) implante pour la première fois une endoprothèse dans une artère coronaire. 

 

1ère pose de stent

En haut : resténose à 6 mois d'une dilation au ballon d'une IVA 1

 

Au milieu : 1er stent auto-expansif implanté au monde, dans cette IVA, par le Dr Jacques Puel à Toulouse

 

En bas : contrôle du stent IVA..18 ans après son implantation

 

12 juin 1986

Le Dr Ulrich Sigwart à Lausanne réalise la 2ème implantation mondiale d'un stent dans une IVA au décours d'un live qu'il organisa. Il utilisa ce procédé dans une indication qui deviendra longtemps l'une des indications majeures du stenting, le bail-out (occlusion aiguë du vaisseau après angioplastie au ballonnet)

  

2ème stenting mondial Dr Ulrich Sigwart Wallstent

Procédure amenant le Dr Sigwart a posé le 2ème stent au monde

 Dr Ulrich Sigwart (Lausanne)

Stent de type Wallstent (auto-expansif) implanté par

le Dr Sigwart dans une IVA au décours d'une occlusion

post-angioplastie 

  

6 janvier 1988

 

 

 

1er rotablator

  Lille, début 1988...le Professeur Michel Bertrand utilise pour la première fois

l'athérectomie rotationnelle ou rotablator dans une IVA proximale

  

1992

Un cardiologue hollandais, à Amsterdam, Ferdinand Kiemeneij, réalise la première angioplastie coronaire par voie radiale. 

 

1993

Les études STRESS (STent REstenosis Study) et BENESTENT (BElgian NEtherlands study STENT) montrent l'efficacité du stent dans la resténose lorsque cette technique est comparée à l'angioplastie au ballonnet.

Dans STRESS, le taux de resténose passe de 42 à 32%

Dans BENESTENT, le taux de resténose passe de 32 à 22% 

Dans la même année, le Dr Paul Barragan à Marseille associe la ticlopédine à l'aspirine après la pose d'un stent.  Cette bi-thérapie anti-agrégante plaquettaire permet de faire diminuer le taux de thrombose des stents en dessous du seuil de 1%. La ticlopédine sera remplacée quelques années plus tard par le clopidogrel.

 

1999

Implantation du stent IGAKI-TAMAI (Kyoto Medical Planning Co), premier stent biodégradable à avoir été évalué chez l’homme

 

    Stent Igaki-Tamai              Dr Ideo Tamai

Image du stent Igaki-Tamai, du nom de ses deux inventeurs (le Dr Keiji Igaki, ingénieur,

et le Dr Hideo Tamai, cardiologue interventionnel)

Dr Ideo Tamai

 

Mars 2000

Implantation à Sao Paulo par le Dr Eduardo Souza du 1er stent enrobé d'une substance anti-proliférative dit "stent actif", suivi quelques temps après par le Dr Patrick Serruys à Rotterdam.

 

Stent actif   Champagne à Sao Paulo

A Sao Paulo, on fête l'implantation du 1er stent actif au monde. 

 Une ère nouvelle pour le traitement des patients coronariens vient de s'ouvrir, confirmée quelques temps après par l'étude Ravel qui annonce, pour la première fois dans l'histoire de la cardiologie interventionnelle, 0% de resténose à 6 mois au niveau du site traité après implantation d'un stent lorsque celui-ci est enrobé d'une substance pharmacologique.

 

  

Résultats de Ravel à 1 an

 Résultats en terme de resténose angiographique à 6 mois de l'étude Ravel