Le patient

L'information au patient est essentielle et obligatoire.

Il faut 

  • s'assurer que le consentement soit compris et signé (sauf urgence vitale)
  • s'assurer de l'absence de grossesse chez toute femme en âge de procréer

Cette feuille d'information doit mentionner les risques liés à l'irradiation.

 

 

Consentement éclairé

 

La radioprotection d'un patient est aussi sensible que vaste. Pour ne pas s'égarer, il semble bon de garder 3 principes en ligne de mire.

 

La justification

Afin d'éviter une irradiation inutile, il faut poser les bonnes indications après une réflexion bénéfice/risque.

 

L'optimisation

Il est possible d'influer sur deux leviers :

1 ) L'installation radiologique : il faut garantir un fonctionnement optimal de l'appareillage

- faire effectuer des maintenances préventives par le constructeur

- réaliser des contrôles qualités dosimétriques en interne par le radiophysicien

2) Les intervenants : les médecins, les paramédicaux

- standardiser les procédures

- respecter les bonnes pratiques à suivre des formations continues

 

L'évaluation

  • pour répondre à la réglementation, il est indispensable de faire réaliser des contrôles qualités dosimétriques par un organisme indépendant certifié

  • utiliser les NRD afin d'auto-évaluer sa pratique et la faire évoluer
  • réaliser un suivi médical pour les patients exposés à un niveau d'irradiation susceptible d'induire un effet déterministe. Ceci permet le cas échéant de réaliser un diagnostic précoce et d'instaurer la thérapeutique adéquate.

     

     

    Suivi du patient